mardi 24 juillet 2018

Maurice Lantier nous a quittés

Maurice Lantier était notre doyen.

Depuis une quarantaine d'années, fidèle à notre société saint-loise, il participait aussi régulièrement que possible au travaux du conseil d'administration dont il était un membre d'honneur actif. Il était présent lors du dernier conseil d'administration le 8 juin dernier qui se tenait dans les locaux de la Maison d'histoire de la Manche, archives départementales, sous la présidence d'Anne-Marie Desbuttes. Nouvellement élue, c'était le premier conseil d'administration par elle convoqué. Ce sont les derniers clichés dont nous disposons.

Maurice Lantier était un homme généreux, animé d’une conviction communicative, à la pensée rigoureuse. Disponible, il se consacrait sans compter pour la collectivité, particulièrement en direction de la jeunesse à qui il prodiguait volontiers ses conseils. Il aimait partager l’immense champ de ses connaissances. C’était un passeur de culture soutenu par de solides valeurs humaines . L’attention qu’il ne cessait de porter à l’éducation, à la culture, à la mémoire, à la sauvegarde du patrimoine historique, inlassablement poursuivie, mérite de notre part une haute considération et toute notre admiration. Ancien résistant, commandeur des palmes académiques, chevalier de l'ordre du mérite, maire-adjoint de Saint-Lô pendant deux mandats, ancien professeur agrégé d'histoire, historien, Maurice Lantier était notamment la mémoire de Saint-Lô.

C'est avec une grande émotion que nous avons appris la nouvelle de sa disparition le dimanche 15 juillet 2018. Je ne peux oublier que c'est grâce à lui que j'ai pu rencontrer Paul Crépillon, son ami de longue date. Avec la disparition de Maurice Lantier, après celle de Paul Crépillon survenue fin 2016, ce sont, pour ce qui me concerne, deux piliers, deux références pour notre histoire locale qui s'effacent. Ce furent des échanges d'une grande richesse que je n'oublierai pas de si tôt. Chantal Procureur et moi-même avions eu l'immense bonheur de recueillir, en 2016, les confidences que Maurice Lantier avait bien voulu nous confier au cours d'un long après-midi qui restera, pour nous, un grand moment inoubliable.

''Yves Marion, Saint-Martin de Bréhal, 20 juillet 2018''

Lire la suite...

Lundi 18 juin 2018

Paul Crépillon. In memoriam : d'un ami à un ami, par Maurice Lantier

Paul Crépillon nous a quitté à la veille de Noël 2016. J'ai eu le bonheur de connaître Paul Crépillon. C'était un homme charmant qui savait écouter, vous guider, vous conseiller et vous confier ce qu'il savait. Il vous entraînait. C'était un pédagogue. La veille de sa disparition, il me faisait parvenir une anecdote de sa vie professionnelle : il me savait intéressé par les destins de nos instituteurs ruraux qu'il avait été. Paul Crépillon était un homme cultivé, un érudit doublé d'un humaniste. Professeur de lettres et d'histoire, ses contributions étaient toujours attendues tant elles étaient pertinentes, documentées et toujours référencées. Membre de plusieurs sociétés savantes, il avait, en 1973, présidé la Société des antiquaires de Normandie sous la direction de Marcel Baudot, Lucien Musset étant secrétaire et Marie-Josèphe Le Cacheux, secrétaire adjointe. Auteur de plusieurs articles qu'il avait confiés à la Revue de la Manche, il était normal de lui rendre hommage. Qui de mieux placé que son ami Maurice Lantier pour rendre cet hommage d'amitié ? Yves Marion

Lire la suite...